ARVHA

Association pour la
Recherche
sur la Ville et l'HAbitat
Formations longues
2016

FORMATION CONTINUE DES ARCHITECTES
CYCLE DE FORMATION 2016

Renouvellement urbain des quartiers et développement durable



SOMMAIRE

 


1ENJEUX, MOTIFS ET OBJECTIFS
2ORGANISATION ET CONTENU DE LA FORMATION
3EVALUATION
4INTERVENANTS
5L'ORGANISME DE FORMATION


1ENJEUX, MOTIFS ET OBJECTIFS

LES ENJEUX DE CETTE FORMATION

Face à la montée des licenciements dans les agences d’architecture et les besoins croissants de spécialistes du développement durable, de la lutte contre l’habitat indigne et de la précarité énergétique, l’ARVHA propose de donner aux architectes demandeurs d’emploi ou en mutation professionnelle des connaissances pour s’adapter aux demandes aux nouvelles réglementations dans la construction et la réhabilitation du parc social public et privé.

Ainsi, depuis le début de ce stage, 350 architectes ont déjà bénéficié de cette formation et 80 % ont retrouvé un emploi en fin de stage soit dans l’organisme où ils ont effectué leur stage, soit dans une autre structure.

On compte ainsi parmi les structures la Fédération SoLiHa, Solidaires pour l’Habitat, anciennement PACT ARIM (PACT 93, PACT 91 PACT ARIM 92 PACT 78 et PACT de la Loire, Urbanis), les Entreprises sociales pour l’Habitat (ESH) : Logement français, BATIGERE, RIVP, filiales de la Caisse des dépôts et consignations, les offices publics tels que Paris Habitat, Mantes Habitat en Yvelines, OPIEVOY, VALOPHIS et des organismes spécialisés dans le montage d’opérations innovantes.

Cette formation donc a pour but de permettre la réinsertion d’architectes demandeurs d’emploi dans le milieu professionnel du logement social public et privé, et plus récemment, vers les métiers du développement durable.

Pour cela, elle s’est fixée comme objectifs :

  • de donner les éléments de connaissances des enjeux d’une construction ou d’une réhabilitation durable et basse consommation, des points clefs de la nouvelle réglementation tant dans le neuf que dans l’ancien afin de pouvoir répondre aux exigences de la RT 2012
  • d’acquérir les connaissances techniques nécessaires pour réhabiliter des bâtiments existants en valorisant leur qualité environnementale.
  • de connaître les enjeux techniques et architecturaux de la qualité environnementale dans la rénovation et dans la construction neuve (cf. loi de transition énergétique).
  • de prendre en compte les performances thermiques des bâtiments dans le cadre de leur conception et de leur rénovation.
  • de rendre compatible la conception ou la réhabilitation du parc dans une démarche peu consommatrice d’énergie tout en préservant la qualité de architecture.
  • d’identifier les différents éléments techniques à prendre en compte (isolation thermique, perméabilité à l’air, inertie thermique, confort thermique et éclairage naturel).
  • de connaître les outils disponibles pour les rénover (modes de chauffage et de ventilation, usages de l’énergie et gestion de l’éclairage).

UNE FORMATION AU CŒUR DES ENJEUX A VENIR

LE CONTEXTE DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Le gouvernement envoie des signaux forts pour dynamiser le secteur du bâtiment.

Un des piliers de la loi sur la transition énergétique sur la croissance verte portée par la Ministre de l’Ecologie Ségolène Royal est en effet la rénovation énergétique.

L’institut d’études économiques souligne que dans le logement, la part des travaux de rénovation thermique représentait environ 22% du chiffre d’affaires total en 2013, et devrait s’élever à plus de 25% en 2017, pour atteindre plus de 12 milliards d’euros. La loi de transition énergétique devrait en revanche impacter plus faiblement la construction neuve qui devrait s’élever à plus de 400 000 unités de construction pour l’année 2015. En cause, la Réglementation Thermique 2012, encore trop récente, et des professionnels “en phase d’apprentissage”.

Cette loi a ainsi pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre pour contribuer à l’objectif européen de baisse de 40 % de ces émissions en 2030 (par rapport à la référence 1990) ; de porter la part des énergies renouvelables à 32 % de la consommation énergétique finale d’énergie en 2030 et à 40 % de la production d’électricité et enfin de diviser par deux notre consommation finale d’énergie d’ici à 2050 (par rapport à 2012).

Le secteur de la rénovation donc est un secteur-clé pour la relance de l’économie et le développement des métiers de la croissance verte. L’objectif de rénovation de 500 000 logements par an devrait en effet créer 75 000 emplois dans le secteur sur tout le territoire.

De là, seule une approche globale des bâtiments à rénover thermiquement permettra de proposer des solutions efficaces et cohérentes entre-elles, de garantir la qualité de réalisation ainsi que le niveau de performance finale, sans générer de sinistres ni de nouvelles pathologies. Il s'agit donc pour chaque corps de métier du bâtiment d'acquérir une vision globale des bâtiments du point de vue de l'efficacité énergétique.

Il s’agit bien d’une véritable rupture qui va demander une double adaptation, technique et organisationnelle, des entreprises, artisans et autres acteurs du bâtiment.

Sur le plan technique, la mise en œuvre des technologies les plus performantes devra être réalisée, dans le neuf comme dans l’ancien, en évitant toutes les erreurs de conception, aussi minimes soient-elles, ainsi que les moindres non-qualités de mise en œuvre.

Sur le plan organisationnel les entreprises, les artisans et les architectes devront, pour être plus efficaces, pouvoir donner des conseils globaux à leur client en dehors même de leur corps de métier. Les architectes, les entreprises et les artisans devront également apprendre à mieux se coordonner entre eux.

APPLICATION DE LA LOI DE TRANSITION ENERGETIQUE DANS LE LOGEMENT SOCIAL

Le Mouvement HLM, pionnier en matière de développement durable
Anticipant les exigences réglementaires, les organismes Hlm se sont d’ores et déjà lancés dans la rénovation énergétique de 800 000 logements parmi les plus consommateurs, la généralisation des bâtiments BBC, le recours aux énergies renouvelables, la conception et l’aménagement des éco-quartiers, le renforcement de la relation aux habitants.

Bien avant la loi de transition énergétique et le Grenelle de l’environnement, les organismes ont prouvé leur capacité à construire des logements de grande qualité et réellement inscrits dans les exigences du développement durable.

Pour accompagner les organismes Hlm dans la définition, l’approfondissement et l’évaluation de leur démarche de développement durable, pour les aider à professionnaliser leurs salariés au regard des objectifs de la loi de transition énergétique et à favoriser l’acquisition d’une culture et de savoir-faire en matière de développement durable, l’Union sociale pour l’habitat, organisation professionnelle du Mouvement Hlm, a signé un Agenda 2015 à 2018 avec l’Etat avec pour objectifs principaux de :

  • Faciliter la construction de logements sociaux
  • Accélérer la rénovation des logements sociaux
  • S’engager dans la transition énergétique
  • Favoriser l’accession sociale à la propriété
  • Développer une offre de logement très sociale
  • Favoriser la gestion locative
  • Améliorer la qualité de vie dans les quartiers prioritaires de la ville

En résumé, la formation a pour but d'apporter aux architectes le savoir-faire et la pratique nécessaire à cette approche respectueuse de l’environnement du patrimoine social et de sa réhabilitation durable, ainsi que les connaissances indispensables pour insérer leur action dans une démarche globale d'évolution des quartiers.

Haut


2ORGANISATION ET CONTENU DE LA FORMATION

Onze sessions pédagogiques en 33 jours sur une année

La première session sera consacrée :

  • aux dossiers administratifs des architectes-stagiaires,
  • à l'insertion des stagiaires dans l'organisme d'accueil,
  • à la présentation générale du projet de formation et des thèmes d'étude,
  • à la définition des thèmes de mémoires individuels.

Chacune des sessions pédagogiques suivantes sera consacrée à l'un des thèmes d'étude et au suivi individuel des mémoires de stage. Le suivi des stagiaires dans l'organisme d'accueil sera assuré par un contact mensuel avec celui-ci. Il s'agira principalement de veiller aux aspects relationnels et à la qualité formatrice des activités demandées aux architectes-stagiaires.

THEMES D'ETUDE :

Les thèmes d'étude seront abordés dans l'ordre indiqué ci-dessous. Toutefois, en fonction des besoins particuliers, la chronologie initiale pourra être modifiée.

1 – LES BAILLEURS SOCIAUX ET LEURS ENGAGEMENTS

Typologie et historique du logement social en France. Forme juridique des organismes de logement social. Les lois d’engagement national pour le logement, la lutte contre les logements non descend, l’habitat indigne et la précarité énergétique.
Les engagements des bailleurs sociaux, rénover l’ensemble du parc de logements sociaux, réaliser des travaux sur 800 000 logements les plus énergivores d’ici 2020. Toutes les opérations livrées en 2012 seront BBC. Les architectes doivent connaitre l’organisation du monde du logement social pour espérera travailler au sein de leurs équipes.

2 – LES ENJEUX DU GRENELLE DE L’ENVIRONNEMENT

  • Présentation du contexte (grenelle de l’environnement, schéma régionaux, air, climat et énergie). Comprendre les fondements et les exigences spécifiques de la réglementation RT 2012. Enjeux et contexte de la RT 2012, rappel sur la RT 2005, présentation des textes officiels et champs d’applications de la RT 2012, exigences à respecter. Les bâtiments à bilan énergétique positif, BEPOS, les labels BBC+, BEPAS, BEPOS partiel et BEPOS total (vers la RT 2020).
  • Outil de calcul et de simulation pour la basse énergie. Les stratégies de conception bioclimatique de l’enveloppe. Les stratégies techniques de compensations. Les clefs pour concevoir des bâtiments compatibles avec la RT 2012.

    CONCERTATION PROGRAMMATION ET METHODOLOGIE DU MONTAGE D'OPERATION

    LE MULTI-DIAGNOSTIC :

  • Analyse urbaine-architecturale :
    Insertion dans une dynamique urbaine localisation de l’opération au regard des facteurs tels que l’intégration urbaine, la densité, les transports existants, les équipements existants… les réseaux et l’orientation du bâtiment
  • Diagnostic social : Connaissance de la population,
    Besoins présents et évolution future
    Indicateurs de gestion
  • Pathologie du bâti : Diagnostic technique
    Pathologie T.C.E. Méthode d'investigation
  • Principes de programmation : Synthèse du multi-diagnostic.
    Bâtir des scénarios cohérents
  • Politique d'entretien maintenance :
    Eléments de coût global. Cycle de vie des matériaux et énergie grise
    Entretien, mise aux normes et qualité de service.
  • Concertation : Locataires, moyens et méthodes
    Collectivités locales
  • Montage financier : Subventions et emprunts
    Simulation du loyer d'équilibre

3 - LA REGLEMENTATION THERMIQUE RT2012 APPLIQUEE AU NEUF ET LA REHABILITATION :

  • Rappel du contexte (grenelle de l’environnement et exigence de moyens et de résultats – RT 2012). Définition des paramètres : Bbio, Cep, Tic. Intégration des énergies renouvelables (solaires, bois, géothermies).
  • Analyses et incidences par postes : besoin utile, chauffage ECS, climatisation, éclairage, ventilation, simulation sur logiciel simplifiée.
  • Analyses et incidences par postes : enveloppe, bâtiment (parois opaques, parois vautrées …) et son étanchéité à l’air, traitement des ponts thermiques. Intégration des énergies renouvelables, présentation de la méthode de calculs Th-BCE…

4 - RENOUVELLEMENT URBAIN ET DEVELOPPEMENT DURABLE :

  • Le renouvellement urbain, définition, exemple : la recalcification des quartiers et la qualité environnementale du projet.
  • Visite d’éco-quartier, emblématique comme celui de Mantes la Jolie ou l’éco-quartier d’Obernai à proximité de Strasbourg, ou l’écoquartier de Lyon la Duchère
  • Projet ANRU et renouvellement urbain. Le premier projet ANRU réalisé en France à Boulogne sur Mer où le projet de Clichy Montfermeil célèbre pour ses copropriétés dégradées. La reconstruction du parc existant sous l’aspect développement durable.

5 - EXEMPLES D’OPERATIONS LABELISSEE :

  • Le tertiaire : analyse des projets de réhabilitation de bureaux à la Défense : exemple La Tour FIRST de l’architecte SRA Architectes, et de la Tour EQHO de Hubert et Roy architectes. Opération certifiée BREEAM HQE. Explication de la GTB.
  • Visite de projets certifiés BBC à Issy-les-Moulineaux et Montreuil, opération réalisée par Bouygues Immo et l’Office de Montreuil.
  • Autres projets réalisés par des bailleurs sociaux et labélisé BBC (projets de Paris Habitat et de Valophis notamment).

6 - ANALYSE COMPAREE DES CONTEXTES LEGISLATIFS ET DES OPERATIONS INNOVANTES EN EUROPE :

  • Connaissance des pratiques et usages en matière de prise en compte des énergies renouvelables +11.3 % des énergies primaires issues des énergies renouvelables dans divers pays de la communauté européenne en 2011.
  • Analyse des opérations innovantes réalisées ans les pays de l’Union Européenne, suite à une recherche conduite par l’ARVHA avec 7 partenaires européens nommée Training Tools for Soutenable Buildings, en Autriche, Italie, Grèce et Roumanie.
    Nous utiliserons le site WEB réalisé par l’ARVHA dans le cadre de du projet Leonardo Transfert de l’innovation « TTSB Training Tools for Soutenable Buildings »
    Présentation des exemples étrangers des Maisons Passives en Autriche et en Allemagne.
    Présentation des projets présentés pour Solar Décathlon à Madrid lors des expositions conduites par les universités européennes sur les maisons innovantes, utilisation des matériaux écologiques et des énergies renouvelables.

7 - LES OUTILS DE COMMUNICATION

  • Parler en public, animer une réunion,
  • Prospection et recherche d'emploi, rédaction de C.V.,
  • Comment se comporter devant un interlocuteur : futur employeur, locataire seul et en groupe,
  • Présentation de projet, réunion de chantier.

    PROSPECTER ET CONVAINCRE :

  • Valoriser ses compétences, savoir parler de soi, son identité, ses réalisations majeures
  • Connaître et faire connaître ses compétences, repérer ses qualités et celles nécessaires à l’exercice de son métier.
  • Mettre en valeur les messages et les finalités de la communication.

8 - MATERIAUX SAINS ET RECYCABLES

  • Connaitre les matériaux sains et recyclables,
  • Analyser leur cycle de vie et leur énergie grise.
  • Les matériaux isolants et les enduits à base de produits naturels,
  • Les bétons et les bétons cellulaires les briques alvéolaires,
  • Les matériaux traditionnels et les régions concernées.
  • Les menuiseries PVC par rapport aux menuiseries aluminium et bois,
  • Choix énergétiques et financiers et analyse des cycles de vie.
  • L’analyse comparative des matériaux en fonction de leur capacité à répondre aux exigences en matière de développement durable.
  • L’usage du bois dans la construction, sa durabilité, son entretien et sa provenance.
  • Techniques de mise en œuvre liées à l'intervention en milieu occupé.

- LE CHANTIER EN MILIEU OCCUPE-
en cas de réhabilitation thermique notamment.
RELATIONS AVEC LES LOCATAIRES
Etat des lieux avant et après travaux. Travail à la carte.
Planning général et plannings individuels

ENTREPRISES ET GESTION ADMINISTRATIVE DU CHANTIER
Les Ordres de Services. La gestion des modificatifs et des avenants.
Situations de travaux et bons de paiement.
Réception des ouvrages et parfait achèvement.

9 - LES MARCHES PUBLICS :
Le nouveau code des marchés publics : les nouvelles orientations.
Procédures et seuils des appels d’offres.

PIECES ECRITES ET LES MARCHES DE TRAVAUX

  • Les pièces administratives (C.C.A.G., C.C.A.P., R.P.A.O., A.E.)
  • Les pièces du maître d'Œuvre (C.C.T.P., D.Q.E.)
  • Adaptation aux marchés de réhabilitation
  • Procédures d'appel d'offres
  • Constitution des marchés de travaux, dossier de financement.

10 – L’ACCESIBLITE POUR TOUS –
UNE COMPOSANTE IMPORTANTE DU DEVELOPPEMENT DURABLE ;

  • Connaître et comprendre les handicaps moteurs, visuels, auditifs, psychiques, mentaux et cognitifs,
  • Handicaps et gestes de la vie quotidienne, circuler, atteindre, utiliser
  • Projet urbain : L'accessibilité des espaces extérieurs.
  • Projet architectural : L'accessibilité des espaces bâtis, habitat, ERP, lieux de travail.
  • La pratique du projet et de la législation en vigueur
  • Les établissements médico-sociaux
  • L’accessibilité de la ville : site web www.une-ville-pour-tous.org

11 – SESSION FINALE DE PRESENTATION DES MEMOIRES

La dernière session sera aussi consacrée à la remise des mémoires et à la présentation individuelle devant un jury.
Les stagiaires fournissent un mois au minimum avant la fin du stage leur mémoire sous forme informatique et l’ARVHA met en forme leur mémoire et les insère dans un CD ROM qui regrouper les mémoires des tous les stagiaires de la promotion.

Haut


3
- METHODE D'EVALUATION

Pour effectuer l’évaluation de la qualité de la formation, deux méthodes seront utilisées :

  • l’une en continue
  • l’autre en fin de stage.

Pour la méthode en continue, lors de la première demi-journée, les stagiaires devront définir leurs attentes et préciser les motifs qu’ils les ont conduit à suivre ce stage.
En fin de session de deux jours, tous les participants seront amenés à remplir un questionnaire qui sera ensuite analysé par les responsables de formation.
Un retour des informations sera organisé et d’éventuelles modifications seront proposées à la personne qui a en charge le suivi pédagogique et à l’intervenant lui-même si le besoin s’en fait sentir.
En fin de stage, les diverses évaluations seront comparées de manière à analyser la progression de la satisfaction des stagiaires, et permettront de proposer soit de nouvelles orientations pour de nouveaux cursus, soit de nouvelles formes de présentation des documents pédagogiques, soit de rechercher de nouveaux formateurs si le besoin s’en fait sentir.

Une auto évaluation sera également demandé au responsable pédagogique de manière à voir les difficultés qu’il aurait pu trouver et les solutions pouvant être apportées ; toutes fins de session faisant l’objet d’une réunion d’évaluation avec l’organisme de formation.

Pour effectuer l’évaluation des architectes qui ont suivi la formation :
Un mémoire sous forme électronique doit être présenté par chaque architecte, il doit être validé par leur tuteur quelques temps avant de le donner à l’ARVHA qui l’intègre dans un CD rom du groupe où figurent tous les mémoires de la promotion de l’année.
Les stagiaires passent ensuite devant un jury pour évaluer la qualité de leurs prestations au cours de leur formation et l’intérêt de leur mémoire.
A la fin de leur présentation en présence de spécialistes du développement durable une appréciation est donnée sur leurs résultats et un certificat de fin de stage leur est attribué en fonction de leurs résultats.

Haut

4 - INTERVENANTS
Renouvellement urbain des quartiers et développement durable

L'ARVHA fait appel, en fonction des thèmes abordés, aux spécialistes des questions traitées :

  • Monsieur Jean LEMALE, Ingénieur ENSAM (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers) Consultant en énergie et énergies renouvelables Ancien Ingénieur expert de l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'énergie)
  • Monsieur Philippe BAUDUIN, Master of Advanced Studies en Architecture et développement durable à l’école polytechnique de Lausanne et à l’Ecole d’Architecture de Toulouse ; diplôme « Ingénierie et Architecture à Haute Qualité Environnementale » Ecole d’Architecture Paris La Villette (ENSAPLV) ; Diplôme d'Ingénieur Européen (Eur-ing). Ingénieur diplômé par l’Etat (Génie climatique) présenté à l’Ecole des Mines de Douai. Divers diplômes du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) (DEST et cycle C). BTS Maximilien Perret option "installations thermiques" et "Installations sanitaires"
  • Monsieur Luc GIVRY, architecte DPLG, consultant-expert en accessibilité, responsable de la formation et consultant accessibilité de l’ARVHA
  • Madame Catherine GUYOT architecte urbaniste et directrice de formation à l’ARVHA
  • Monsieur Michel POLGE, responsable au Ministère de l’écologie du traitement de l’habitat insalubre
  • Madame Catherine GRAVELLIER, architecte spécialiste du logement social et formatrice pour l’AFPOLS USH (Union Sociale pour l’Habitat)
  • Des représentants des principaux services financeurs du logement social public ou privé interviennent pour expliquer les différents montages financiers dans le cadre d’une OPAH ou hors OPAH
  • L’Union Sociale de l’Habitat intervient régulièrement pour informer les stagiaires des politiques et des outils mis en place pour gérer la question des quartiers en difficultés.et notamment l'Association régionale des organismes de logements sociaux d’Ile de France
  • Des bailleurs sociaux et leurs architectes pour des opérations labélisées de Paris Habitat et de Valophis dans le département du Val de Marne et de Montreuil Habitat.
  • Des maîtres d'ouvrages sont aussi présents pour présenter des projets et des opérations de réhabilitation (SNI S.A. HLM BATIGERE île de France, Le Logement Français, Immobilière 3F, le GPI d’Aulnay, l’AFTRP).
  • Des représentants de l’ANRU et des opérateurs ayant des projets en cours de renouvellement urbain, interviennent régulièrement,
  • Des responsables de projets de renouvellement urbains pour exposer les questions liées à la politique de la Ville et des quartiers en difficultés notamment celui de Mantes la Jolie, de Boulogne su Mer, Val de Reuil, OBERNAI dans le cadre de la programmation ANRU.
  • Des responsables des PACT ARIM de l’Essonne, de Seine Saint Denis pour parler et exposer la mise en place des OPAH, des MOUS,
  • Des représentants de la ville de Paris, telle que Cédissia de Chastenet, architecte voyer de la ville de Paris en charge du logement, pour parler des interventions sur la ville et sur les projets liés à au PLU
  • Le service Hygiène de la Ville de Saint Ouen pour aborder les questions de lutte contre l’habitat indigne

RESPONSABLES DU STAGE ARVHA 75, rue des Archives 75003 PARIS Tél : 01 42 77 34 20 Fax: 01 42 77 34 30 Catherine GUYOT, Architecte DPLG, Urbaniste DESS
Luc GIVRY, Architecte DPLG

ORGANISMES D'ACCUEIL DES STAGIAIRES
• Mairies (services techniques - services programmation - services liés aux GPU, contrats d'agglomérations)
• Services publics mettant en œuvre la politique de la ville
• Cabinets d'architecte
• Bureaux d'étude
• Entreprises privées
• Promoteurs et constructeurs
• Organisations professionnelles
• PACT ARIM
• CAUE
• Entreprises Sociales pour l’Habitat et Union Sociale Pour l’Habitat et ses filiales.

Haut

5 - PRESENTATION DE L'ORGANISME DE FORMATION

ARVHA
75, rue des Archives 75003 PARIS Tél : 01 42 77 34 20 Fax: 01 42 77 34 30
E-mail : arvha@arvha.org
Numéro d’identifiant Direccte IDF : 117 530 74 175
L'ARVHA organise depuis 1994 des formations professionnelles pour architectes, dans le cadre de la politique de formation continue de la Direction de l'architecture et du patrimoine du Ministère de la Culture et de la Communication, avec le concours du Ministère du travail, des relations sociales, de la famille de la solidarité et de la ville, service des droits de femmes et de l’égalité, bureau de l’égalité professionnelle, des actions du FSE Région et le FSE transnational.

STAGES LONGUE DUREE

De 1995 à 2011
« Réhabiliter les quartiers : réhabilitation durable et renouvellement urbain »
D’une durée d'un an à plein temps, les stages comprennent une partie théorique avec 33 jours de formation spécialisée répartis sur l'année, et une partie pratique, le reste des jours ouvrables, dans le cadre d'un organisme d'accueil travaillant sur le thème concerné. L'association ARVHA assure l’organisation de la formation, l'encadrement des stagiaires et leur placement en organisme d'accueil.

Depuis 2012
« Renouvellement urbain des quartiers et développement durable »
Organisé de la même manière que le stage précédent il a la particularité d’être axé les métiers du développement durable, au sien des entreprises telles que les bailleurs sociaux ou constructeurs promoteurs privés. D’une durée d'un an à plein temps, les stages comprennent une partie théorique avec 31 jours de formation spécialisée répartis sur l'année, et une partie pratique, le reste des jours ouvrables, dans le cadre d'un organisme d'accueil travaillant sur le thème concerné. L'association ARVHA assure l’organisation de la formation, l'encadrement des stagiaires et leur placement en organisme d'accueil.

STAGES COURTS

Réhabilitation et marchés publics depuis 1999
D'une durée de 2 jours regroupés en deux modules, il est essentiellement destiné aux architectes en exercice qui souhaitent renforcer leurs champs de compétences dans le domaine de la réhabilitation et de la pratique des marchés publics.
Il porte sur une présentation des enjeux de la réhabilitation, les modes de financements du parc public et privé, puis il aborde les notions relatives aux marchés publics, les pièces écrites, les pièces marchés, la réglementation publique concernant les marchés publics, les outils et méthodes de travail s'y rapportant.
Ce stage permet aux architectes de maîtriser un nouveau domaine et d’ouvrir leurs perspectives professionnelles dans une nouvelle direction.

Architectes Créateurs/Créatrices d’entreprise depuis 2000
Réalisée sous l’égide du Ministère de la Culture et de la Communication, cette formation, d'une durée de 6 jours, a pour objectif d’aider les jeunes architectes à créer leurs propres structures.
Une juriste et une comptable apporte aux architectes les notions nécessaires pour créer leur entreprise et pour la gérer par la suite. En complément, il leur est proposé un module sur le code des marchés publics, les marchés d'études et les marchés de travaux.

Architectes et développement durable depuis 2009
Réalisée sous l’égide du Ministère de la Culture et de la Communication, cette formation, d'une durée de 3 jours, a pour objectif de permettre aux architectes d’acquérir un langage en commun sur les enjeux d’une conception et construction durable, une connaissance des principes bioclimatiques, d’un urbanisme durable
Cette formation permet de comprendre les enjeux et en même temps traduire chaque problématique en actions concrètes.
Une architecte spécialiste du développement durable ayant une expérience d’enseignante dans deux écoles d’architecture françaises – L’école spéciale d’architecture et l’école d’architecture de Normandie et responsable à l’ANAH des questions liées au développement durable et aux économies d’énergie.

Architecture, Urbanisme et Handicaps depuis 2003
Cette formation a pour objectif de permettre aux architectes de prendre en compte dans leurs projets architecturaux ou urbains conjointement les quatre familles principales de handicap :
• Handicaps moteurs
• Handicaps visuels
• Handicaps auditifs
• Handicaps psychique, mentaux et cognitifs

Outils de formation
Depuis plusieurs années, l'ARVHA met en place des outils de formation par internet.
Dans le domaine du handicap, l'ARVHA a participé au projet européen AAoutils – Architecture et Accessibilité (2002-2003)
En partenariat avec l'ANLH (Association Nationale pour le Logement des handicapés de Belgique), l'IAD (Institut d'Architecture et de Design d'Aalborg – Danemark) et la SARP (Association des Architectes de la République de Pologne). Ce projet, destiné à la formation initiale des architectes (enseignants et étudiants), a permis la réalisation d'un cd-rom diffusé à l'ensemble des écoles d'architecture et d'un site web en libre accès internet
En 2004, une proposition de l'ARVHA est retenue parmi les 8 projets sélectionnés dans le cadre des « PILOT PROJECTS ON ACTIONS TO MAINSTREAM DISABILITY POLICIES” par de la D.G. Emploi et affaires sociales de la Commission Européenne. Ce projet a pour objet “Architecture and Urban planning : Design for all from school to practice” et pour but de mettre en place les schémas coordonnés de formation “Accessibilité” destinés aux décideurs (élus locaux et maîtres d'ouvrage) et aux concepteurs (architectes et urbanistes) autant au stade de la formation initiale que de la formation continue. Nous travaillons depuis 2004 avec des partenaires grecs, polonais, slovaques et tchèques, qui ont été rejoints depuis par des allemands, des espagnols, des italiens et des roumains. Ce projet s'est terminé fin novembre 2006 par une officiellement dans l'Hémicycle du Conseil Régional d'Ile-de-France.
La plateforme FOAD est opérationnelle depuis plusieurs années. Elle accompagne les stagiaires pendant un an à la suite de la formation présentielle. Elle permet de gérer les enseignants, les stagiaires et les cours qui leur sont proposés. Elle est dotée d'un forum d'échanges entre les stagiaires et leurs tuteurs.

Haut